Adhésions METROL

Adhésions de METROL aux syndicats professionnels

et aux structures associatives du secteur de l’énergie

 

Association Technique Énergie Environnement

L’objectif de l’association est de favoriser une plus grande maitrise de l’énergie dans les entreprises et les collectivités et, plus généralement, d’aider les utilisateurs d’énergie à mieux connaître les actions possibles pour économiser et bien gérer l’énergie, ceci afin de concourir à l’objectif national de lutte pour la réduction des gaz à effet de serre, tout en améliorant leur propre rentabilité. L’Association compte 2200 adhérents et rassemble les acteurs de la chaîne énergétique pour confronter les points de vue et capitaliser les retours d’expériences. L’association est ouverte aux entreprises et collectivités consommatrices d’énergie, aux entreprises fournissant de l’énergie, des équipements et des services, ainsi qu’aux responsables, agents, chercheurs, enseignants des administrations, universités et associations. Réseau national structuré en groupes régionaux, l’ATEE constitue un carrefour d’échanges et de réflexions pour ses adhérents. METROL est adhérent de l’ATEE depuis 1995.    Pour en savoir plus sur l’ATEE.

 Réseau pour la Transition Énergétique

Le CLER – Réseau pour la transition énergétique (anciennement Comité de liaison pour les énergies renouvelables) est une association française de protection de l’environnement créée en 1984. Elle a pour objectif de promouvoir et de mettre en œuvre sur le terrain les énergies renouvelables, la maîtrise de l’énergie et plus largement, la transition énergétique. Le CLER fédère un réseau de 280 structures professionnelles réparties sur l’ensemble du territoire français. Le CLER a pour mission de développer et animer les réseaux et les dynamiques d’échanges ; de diffuser les meilleures pratiques, d’accompagner la transition énergétique grâce à des propositions formulées auprès des pouvoirs publics, de la société civile et des médias, ainsi que d’informer et de communiquer sur la transition énergétique grâce à des outils numériques, des publications et des événements. METROL est adhérent du CLER depuis 2003.    Pour en savoir plus sur le CLER.

 

Syndicat des Énergies Renouvelables

Créé en 1993, le Syndicat des Énergies Renouvelables regroupe, directement ou indirectement, plusieurs milliers d’entreprises, concepteurs, industriels et installateurs, associations professionnelles spécialisées, représentant les différentes filières. Parmi ses adhérents figurent les plus grands énergéticiens mondiaux ou nationaux comme des groupes ou acteurs locaux des énergies renouvelables. Le SER compte 400 adhérents qui mettent en commun leurs moyens pour favoriser le développement de toutes les énergies renouvelables en France et à l’export. La mission première du Syndicat est de développer la part des énergies renouvelables dans la production énergétique de la France et promouvoir les intérêts des industriels et professionnels français du secteur. Interlocuteur privilégié des pouvoirs publics et force de proposition pour l’ensemble du secteur, le Syndicat intervient auprès des instances françaises et européennes pour faciliter l’élaboration des programmes de développement des énergies renouvelables et leur mise en place. Il organise notamment, depuis 1999, un colloque annuel qui réunit plus d’un millier de participants et de nombreuses manifestations, parmi lesquelles le colloque national éolien, le colloque national biomasse, le colloque national photovoltaïque et des journées techniques. Le SER participe activement à l’élaboration des textes législatifs et réglementaires. METROL est adhérent du SER depuis 2000.    Pour en savoir plus sur le SER.

France Énergie Éolienne

France Energie Eolienne, représente les professionnels de l’éolien depuis 1996 et est le porte-parole de la filière éolienne en France. Les membres de FEE ont construit plus de 90% des turbines installées sur le territoire français et en exploitent plus de 85%. FEE consolide les problématiques et expériences vécues au quotidien par son réseau de 300 membres et s’appuie sur leurs expertises pour formuler des prises de position claires et précises au nom de la filière. Elle sert d’interlocuteur des pouvoirs publics, des élus, de la presse et de la société civile et répond à leurs demandes et sollicitations. FEE fédère la filière éolienne et créé de nouvelles synergies pour faire de l’éolien un moteur de la transition énergétique en France. FEE travaille en collaboration avec l’ensemble des adhérents qui sont invités à participer aux réunions des commissions de travail ainsi qu’aux différents groupes de travail ad hoc mis en place en fonction de l’actualité. Les Groupes régionaux sont constitués des membres de FEE présents en régions. Ils sont les interlocuteurs des préfets, des élus et de la presse régionale sur des problématiques locales et assurent un ancrage de FEE dans le territoire. METROL est adhérent de FEE depuis 2000.    Pour en savoir plus sur FEE.

Comité Interprofessionnel du Bois Énergie

Le Comité Interprofessionnel du Bois-Energie (CIBE) a pour champ d’intervention le chauffage collectif et industriel au bois (et aux autres biomasses lignocellulosiques), y compris la production combinée de chaleur et d’électricité, dans l’habitat et le tertiaire, les réseaux de chaleur et les entreprises industrielles. Ce champ exclut les autres usages énergétiques du bois (chauffage domestique, biocarburants…), sauf cas de synergie (ou d’interférence) entre ces derniers et le chauffage collectif ou la cogénération. Peuvent adhérer au CIBE : des organisations professionnelles et des entreprises des secteurs de la forêt et du bois, du déchet et de l’énergie, des maîtres d’ouvrage (collectivités territoriales, organismes HLM, hôpitaux…), des associations d’appui aux maîtres d’ouvrage et des spécialistes du bois-énergie. Le CIBE réunit et coordonne les réflexions des acteurs (souvent de taille modeste) dispersés sur le territoire pour professionnaliser les pratiques « de la pépinière à la cendre », établir les règles de l’art, former des professionnels et promouvoir les chaufferies de forte et moyenne puissances (y compris la cogénération) auprès des décideurs publics et privés. Au plan national et sur la base de dossiers technico-économiques argumentés, le CIBE intervient auprès des institutions, des organisations professionnelles, des médias… et au plan régional exclusivement en appui et à la demande des organismes et acteurs de terrain. Pour en savoir plus.

Association NEGAWATT

Association à but non-lucratif créée en 2001, négaWatt est dirigée par un collège de membres actifs, qui rassemble 23 experts et praticiens de l’énergie, tous impliqués à titre professionnel dans la maîtrise de la demande d’énergie ou le développement des énergies renouvelables. Tous s’expriment et s’engagent à travers l’Association négaWatt à titre personnel et en toute indépendance. Aucune structure (entreprise, association, collectivité, institution, parti politique, etc.) n’intervient dans les organes de décision de l’association. La vision de l’association est fondée sur la démarche négaWatt, une approche de bon sens reposant sur trois piliers sobriété – efficacité – énergies renouvelables, sur la base de laquelle l’association a mis au point un scénario énergétique à horizon 2050 traduisant une évolution possible de notre système énergétique. Dans la continuité de ce travail de prospective, l’association assure également une action de plaidoyer auprès des décideurs politiques et économiques, afin que soit mise en œuvre une véritable transition énergétique. L’association compte aujourd’hui près de 1 000 adhérents. Dans le but d’impulser la mise en œuvre de la transition énergétique telle que décrite dans son scénario, l’association a décidé de créer en 2009 l’Institut négaWatt, sa filiale opérationnelle. L’Institut négaWatt intervient en tant qu’organisme de formation auprès des professionnels et en tant qu’accompagnateur de projets, structures et collectivités pilotes en matière de transition énergétique. Pour en savoir plus.

Association Française Professionnelle du Petit Éolien

Créée en 2010 à Narbonne, l’association française des professionnels du petit éolien a pour mission de promouvoir un développement qualitatif du petit et du moyen éolien en France. Son action vise à faire évoluer la législation, afin qu’elle soit adaptée à cette filière : règles d’urbanisme, raccordement au réseau public, tarif d’achat de l’électricité produite, distinction entre le grand éolien et le petit. Les membres de l’AFPPE travaillent à la structuration de leurs activités, à travers la définition d’un agrément professionnel et la formation des installateurs, de manière à éviter les contre-références générées par la législation actuelle. L’AFPPE regroupe aujourd’hui les principaux acteurs français du petit éolien : fabricants, artisans, distributeurs ou encore bureaux d’études, soit plus de 30 entreprises au total. Ils représentent plus de 600 emplois directs en France et un chiffre d’affaires cumulé de plus de 57 millions d’euros. Pour en savoir plus.

Biomasse Normandie

Créée en 1983 à l’initiative de la Chambre Régionale d’Agriculture de Normandie et avec l’appui de l’ADEME et de la Région Basse-Normandie, BIOMASSE NORMANDIE est une association dont le Conseil d’Administration est aussi composé des Départements, des administrations régionales, des chambres consulaires, d’organismes professionnels et d’associations. L’Association a pour objet de conduire des travaux de Recherche-Développement et de mener des actions de promotion, de conseil et d’appui portant sur la valorisation énergétique et agronomique de la biomasse, les économies d’énergies, l’utilisation des énergies renouvelables, et la gestion des déchets. L’Association prend les initiatives ou répond à des sollicitations extérieures, dans le but de soutenir les actions de développement de ces filières, d’assister les maîtres d’ouvrage dans la réalisation de leur projet (assistance à maître d’ouvrage, maîtrise d’œuvre,…). L’activité de BIOMASSE NORMANDIE est centrée sur l’étude, l’innovation et le développement durable, avec : des missions d’intérêt général (accompagnement des plans bois-énergie et développement local, animation d’observatoires régionaux sur la gestion des déchets ou les énergies renouvelables, actions d’information et de sensibilisation), un rôle de bureau d’études (études de faisabilité technico-économique, assistance à maîtrise d’ouvrage et à maîtrise d’œuvre, formation et suivi du personnel d’exploitation), la promotion d’innovations techniques et technologiques (conception et expérimentation de nouvelles technologies, transposition au contexte national de filières développées à l’étranger, adaptation de technologies au contexte rural). Pour en savoir plus.

Réseau FORMAT’EREE

Charte de qualité des formations en énergies durables (énergies renouvelables, maîtrise de l’énergie et efficacité énergétique) FORMAT’EREE, a été créée dans le but de clarifier les conditions de mise en œuvre, la réalisation et l’évaluation des formations (organisation et contenus). Il s’agit de faciliter les discussions entre les divers organismes de formation et entre ces organismes, le milieu professionnel et les pouvoirs publics impliqués dans le développement de ces activités. Les organismes de formation, signataires de cette Charte, s’engagent à dispenser des formations de haute qualité (tant au niveau de la qualité du contenu de la formation qu’au niveau de la qualité de la méthode pédagogique), qui répondent aux besoins du marché de l’emploi, afin de faire de la politique de formation un moyen déterminant de promotion du développement durable et de l’atteinte des objectifs de la transition énergétique que la société s’est fixés.  Pour en savoir plus.